La Vierge des Waidiers

Forteresse de foi et grand voilier d'hier,

Elle est de Samara l'élégante balise,

Exerçant sur les coeurs une harmonieuse emprise,

Elevant son printemps au milieu de l'hiver.

 

Son front comme falaise effarouche la mer,

Et le fanal couchant que sa rose ravise,

Fair rougir dans la craie une biblique frise,

Entre deux phares blancs qui transmutent l'éther.

 

Mais son corps cruciforme est tendu vers la proue

Et entre ses piliers sous la voûte s'ébroue

Comme un cri silencieux qui ouvrirait la nuit.

 

C'est au chant des Waidiers une vierge qu'on loue,

C'est l'aube qui jaillit, l'absurde qui échoue

Et c'est en perspective un sens qui se construit.

 

Proyart le 17/12/2017

 

 

 

 

 

 

Alchimie et géomètrie

La cathédrale naît d'un monde mystérieux,

De parents Parthénon, dolmen et pyramide,

D''un lieu où le chrétien reçoit l'onction du druide,

Et le Père éternel, l'apport des autres dieux.

 

Or dans cette synthèse, unique sous les cieux,

Où c'est le nombre d'or qui en mètre préside,

La pierre se transmute en une âme splendide,

Dont l'élan se nourrit d'un espace harmonieux.

 

Associant la lumière aux forces telluriques,

Et l'art des bâtisseurs aux règles alchimiques

Pour former du grand'oeuvre un Graal glorieux.

 

Alors dans l'assemblée Eglise que l'on nomme,

Se crée un égregore, une psychée en somme,

Esprit philosophal et métal religieux.

 

Proyart le 21/12/2017

Réalisé par Nalis